COMME EN 14....

Aller en bas

COMME EN 14....

Message par coeurbleu le Mer 20 Juin - 8:49

Comme en 14, mais sans les baillonnettes et les canons!, mais toujours la fleur au fusil....
Comme en 40, pour l'absurdité des conflits, et pour assouvir l'égo des grands de ce bas monde.
Comme en 18, on célébra la victoire, mais en 45 ce fut sans tambour ni trompette.... eh oui, ami.
Comme toujours, la bêtise, l'égo enhardi, et pire que tout, la soif de pouvoir n'ont jamais cessé de faire la ronde.

Les chevaux désormais ne tirent plus les voitures, ils sont dans les moteurs sous le capot....
La manivelle ne sera plus jamais devant, et on ne devra plus jamais mouliner tous les 100 km.
Le charbon, l'autre or noir, après le bois d'ébène, ne fera plus de vapeur sur nos rails.
La déportation dans les forts n'est plus depuis déjà un long temps, mais les camps fument encore de leurs mémoires, aïe!!.

La lutte n'a pas à devenir anarchiste, pour se tapir dans l'ombre, au creux des bosquets:
Au fond des coeurs qui n'ont plus à coeur de s'échouer au fond d'une urne.... "a voté!".
Mr le Président, votre honneur!, que ne suis-je prête à mourir pour ma mère Patrie!, donnez-moi donc un fusil!.
Messieurs-Dames les jurés!, je ne renoncerai jamais à nos racines, notre identité! ; dussai-je mourir par les armes, ami!.

Dans feu nos tranchées de jadis, sous les tirs de mortier, ou au fond d'un mouroir sous la tente du camp....
"Aux armes citoyens!, vive la république!": mais quel bordel putin, nom de Dieu!: tout ça pour des idées!.
Ces idées qui ne sont que rarement celles défendues par le petit Peuple! ; si petit qu'il trime dans les champs....
Dans les champs au fil des saisons, au soleil et sous la neige, et qui redoute la grêle.... Merci tonton Georges pour ces vérités.

Hypersensibilité qui me transporte au début du siècle dernier, elle qui me fit gratter le papier du bout de la plume....
Moi qui adolescente me mis à fébrilement gratter le papier, comme d'autres gratte la terre pour sauver notre passé.
Moi qui caresse plutôt les arbres plutôt que vos hommes, moi dont le sang se glasse d'effroi au seul bruit d'un tir, dans la brume....
Que ne puis-je effacer de mon subconscient, ces données secrètes issues de nombreuses vies antérieures!?, oh Marie mère de Dieu, comme me voila navrée..... j'eu préférer trépasser.

2018, dernière année du 1er centenaire! ; d'ici quelques années, on remettra ça comme en 40.
Pour rappeler aux jeunes générations, qu'en dépit de leurs idioties au Gouvernement, NON!, on ne peut effacer et nier notre glorieuse Histoire.
Si certes, elle a bien ici et là des ombres au tableau, elle n'a pas à être réécrite! ; n'en déplaise aux sots prétentieux qui iraient jusqu'à renier la traite des Noirs!!.
La colonisation a fait son temps, et après avoir envahi les îles jusqu'au Pacifique, c'est à la Métropole d'être décolonisée.

Comment nier ami, notre glorieux et honteux passé, de l'ombre à la lumière, tour à tour?.
Des cavernes aux fortifications, de l'âge sombre à la piété!, oh avé Maria, in excelsis deo....
Des pater noster et des gloria, il y en eu!, mais des "pardonnez-nous nos offenses", hélas trop il n'en faut.
Le pardon source de délivrance, certes mon père!, mais pardonnez-moi mes offenses, si mon égo me fait vous parler sans détour....

Combien de malheureux incompris crucifiés à votre obscurantisme!?, oh vous mes fous de Dieu!.
Mourir pour Dieu, ou mourir pour le Roi ; mourir pour des idées, mais grand dieu!?, nom de nom!....
Du bas de ma vallée du coeur des Vosges, là où on a désormais 6 mois d'hiver, subsistent nos tranchées, eh oui vieux!.
Si tous nos dirigeants étaient moins facilement mis sur le trône par des inconscients!, crénom de nom!, bande de faux-jetons!?.

Aux urnes comme aux chiottes, sur l'estrade comme sur le bitume, enfariné ou entarté, ils continuent de battre le pavé.
Le petit Manu et son 49.3, "à mon commandement!, en joue!" ; après mimolette faisant le pitre dans une classe (le bel exemple que voila!)....
Mais allez donc les mettre sous les feux de la mitraille de l'injure, et bientôt je vous le jure!, vous les verrez moins fiers! (à vous de lancer un pavé).
Moi qui n'ai jamais à donner le sein au bon Peuple de France, désormais me voila debout!, dans les avant-postes!: "feu à volonté!!" ; ne tremble jamais devant l'ennemi mon frère!, reste droit!!.

Que la garde soit républicaine ou qu'elle soit militaire, elle ne sera jamais totalement baissée!!.
"Allons enfants de la Patrie!, le jour de gloire est arrivé!: ensemble, sous la même bannière, pour notre dignité!.
Sous le même fanion, ne soyons jamais à cheval sur nos valeurs et nos principes! ; sonnez trompettes, cors et clairons!.
Jusque dans le tréfond de nos campagnes reculées, oui mon général nous nous battrons fièrement!, car Liberté, Egalité, Fraternité!, putin de bordel, crénom de nom!?.


A TROP NOUS AVOIR FAIT VALSER, 49.3 OU PAS!, NOUS REFUSONS PLUS LONGTEMPS CETTE USURPATION D'UN PEUPLE SOUVERAIN !!.
AU SON DU CANON, AU BRUIT DES SABOTS, TANT PIS POUR L'ELYSEE !: SANS LE CHATEAU D'IF ET SANS LA BASTILLE, NOUS NOUS FAISONS SANS CESSE DECAPITER !!!.

COMME JADIS BONAPARTE S'ETAIT AUTO-PROCLAMME, DANS MON COEUR MEURTRI JE ME DECLARE LIBRE.
TREVE D'INDULGENCES!, SIRE!, VOTRE COURONNE NE FERA JAMAIS A ELLE SEULE VOTRE GLOIRE !.
LA VOILA DONC DE RETOUR, LA BLANCHE HERMINE.....
avatar
coeurbleu
ADMIN
ADMIN

Féminin
Nombre de messages : 694
Age : 41
Localisation : avec toi, partout, toujours!...
Date d'inscription : 18/08/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum