CHOISIR DE DANSER EN SOLITAIRE

Aller en bas

CHOISIR DE DANSER EN SOLITAIRE

Message par coeurbleu le Sam 2 Juin - 18:37

Debout, seule dans la clairière, avec le vent faisant vibrer les feuillages ;
Bras grands écartés "en croix", sous la pluie de feuilles mortes de novembre....
Le froid piquant le visage, à en avoir les larmes aux yeux!, et s'imprégner du silence majestueux....
Ainsi est la solitude choisie, en pleine conscience, lorsque je suis livrée à mes peurs et mes doutes.

La vallée à perte de vue, vertigineuse à flanc de montagne, au cri du corbeau:
Ainsi j'erre, seule, sur cet ancien site de combats.
Le sol gorgé d'eau, devient semblable à des sables mouvants ;
Et la mousse sur les troncs, pend au bout des branches en longs cheveux fins verts.

Les racines, noueuses, s'étalent librement sur le sol ; et le soleil d'août peine à percer.
Comment te dire ami?, comment te conter ce monde parallèle auquel j'appartiens bien malgré moi?....
Moi qui toujours ne cesse de chercher le regard des animaux, du plus furtif au plus redoutable.

Frère corbeau, frère loup, ou simplement soeur chouette : les animaux sauvages sont mes pareils.
Les métiers-passions qui isolent du monde, ne cessent de m'interpeller ; sans oublier les reclus de Dieu.
Ermites, moines et moniales, martyrs de Dieu n'auront jamais de cesse de me troubler.
Quel est donc la profondeur de leur secret?, quelle est donc leur arme, capable de leur donner ce recul détaché de tout?....

Esprits, fantômes et autres créatures paranormales, ne cessent de tourmenter et de peupler mes nuits, mes songes.
Rien ne me semble plus beau et envoûtant que la forêt, elle qui sait reprendre à l'Homme ce qu'il lui a volé....
Somnoler devant un feu de camp, dont les ombres invitent à la méditation, elles qui se reflètent sur les parois rocheuses.
On se fait parfois soi-même paria, malgré nous, de par notre hypersensibilité et notre soif d'absolu.

Quand tombe le soir, que les odeurs de la terre s'élèvent au contact de la fraîcheur de la nuit, du sol surchauffé ;
Que les premiers hululements se font entendre, dans le vent tourbillonnant, saluant le clapotis du ruisseau.....
Errer à travers la forêt primitive médiévale, lorsque gronde l'orage, tout en errant sur l'ancien tracé militaire :
La Magie mystérieuse, sombre et inquiétante de Dame Nature me subjugue, me fascine, et m'interroge....

Sentir son regard à distance, ressentir ses vibrations, et entendre son hurlement depuis l'autre vallée:
Voila qui me fait me sentir vivante! ; tous ces tristes sires "bien-pensants" s'évertuent à me définir, et ragent de n'y parvenir.
Leur seule raison est hélas leur portefeuille, tandis qu'il est mon paillasson....
Bien évidemment, ils ne pourront jamais rien comprendre à la subtilité, eux qui se bornent à vouloir tout reproduire en laboratoire....


POUR ECHAPPER A LA FOLIE DE MES SEMBLABES, J'AI CHOISI D'ERRER POUR MIEUX DANSER EN SOLITAIRE....
avatar
coeurbleu
ADMIN
ADMIN

Féminin
Nombre de messages : 695
Age : 41
Localisation : avec toi, partout, toujours!...
Date d'inscription : 18/08/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum